Le GSM et la fourniture d’accès internet

internet-accessUn peu avant le début des années 2000, la technologie nécessaire pour faire passer l’accès internet par les fréquences GSM a été mise au point. En très peu de temps, de nouveaux appareils mobiles capables de faire usage de cette technologie ont été mis sur le marché. C’était le début de l’ère 2G. Contrairement au WAP qui l’a précédé, il ne s’agissait pas d’accéder à un réseau fermé gérer par l’opérateur, mais plutôt d’accéder réellement à internet. Toujours est-il que cette technologie était loin de satisfaire.

A l’époque, les débits de connexion que l’on pouvait attendre avec le GSM étaient relativement élevés. Mais, avec l’accès aux bandes passantes plus larges et l’accroissement des débits, il est devenu évident que les réseaux 2G (EDGE) n’étaient pas en mesure de suivre la tendance. C’est d’ailleurs ce qui a motivé la mise au point de technologies comme la 3G.

Toujours est-il que les réseaux 2G existent encore, et qu’ils sont largement suffisants pour réaliser la plupart des opérations, même sur les téléphones modernes. Il n’y a que le visionnement de flux vidéo et les téléchargements volumineux qui posent problème en raison de la bande passante trop étroite.

Lorsque le GSM a intégré des fonctionnalités internet à l’époque, il s’agissait d’une véritable révolution. Non seulement il donnait la capacité à des particuliers d’être continuellement connectés, mais en plus il a établi les bases des connexions inter-machines dont se servent encore aujourd’hui certaines alarmes et distributeurs automatiques. Alors qu’il était jadis nécessaire d’être figé sur place pour accéder à internet, ce nouveau développement a apporté aux particuliers une plus grande liberté de mouvement, tant dans la vie courante que dans la vie professionnelle.

Toujours est-il que de nos jours, cette technologie n’est plus qu’un vestige d’une ère dépassée. Et ce, à cause de réseaux comme la 4G qui sont plusieurs centaines de fois plus rapides et souvent plus fiables que la connexion internet 2G.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *